top of page

Groupe d'étudiants

Public·264 membres

[OFFICIAL@STRAM] Argentine-Nouvelle-Zélande Diffusion en direct de la demi-finale de rugby le 20 octobre 2023 *{R10PL}*


Argentine - Nouvelle-Zélande en direct vendredi 20 octobre 2023, 21h00

Coupe du monde 2023 2023, Demi-finales


🔴DIRECT/LIVE▶️ ARGENTINE - NOUVELLE-ZÉLANDE EN DIRECT


🔴DIRECT/LIVE▶️ ARGENTINE - NOUVELLE-ZÉLANDE EN DIRECT



Bienvenue sur le live de L'Équipe pour suivre ce match de rugby en direct entre Argentine et Nouvelle-Zélande (Coupe du monde 2023, .).

Le coup d'envoi de ce match, qui se déroulera au Stade de France (Saint-Denis) sera donné le vendredi 20 octobre à 21h00.

Voici la composition probable des deux équipes pour ce match :

Argentine : Mallia, Boffelli - Cinti, Chocobares - Carreras - Carreras - Bertranou - Isa, Kremer, Gonzalez Samso - Lavanini, Petti - Gomez Kodela - Montoya - Gallo

Nouvelle-Zélande : Barrett - Jordan - Ioane, Barrett - Telea - Mo'unga - Smith - Savea, Cane, Frizell - Barrett, Whitelock - Lomax - Taylor - De Groot

Le match, à suivre en direct sur TF1, sera arbitré par Gardner.

Vous pouvez aussi retrouver plus d’informations concernant les équipes et effectifs grâce à nos fiches détaillées : Argentine et Nouvelle-Zélande. L’Argentine espère réaliser un exploit retentissant vendredi soir au Stade de France. Face aux All Blacks, qui sont venus à bout de l'Irlande (24-28), première nation mondiale, en quarts de finale, les Pumas devront réussir le match parfait.


À quelle heure et sur quelle chaîne voir le match Argentine - Nouvelle Zélande

La rencontre entre les Pumas et les All Blacks aura lieu le vendredi 20 octobre 2023 à 21 heures et sera diffusée sur TF1, en clair en direct.


L'Argentine en outsider

Après leur victoire (17-29) acquise dans la douleur face au Pays de Galles en quarts de finale, les Pumas affronte l'ogre neo-zélandais vendredi soir. Les Argentins pourront compter sur les supporteurs, venus nombreux dans l'Hexagone pour les encourager. Si l'on regarde les chiffres, ils sont loin d'être favoris avec seulement deux victoires et un match nul en 36 duels. Mais au vu de leur prestation face aux Gallois, les Pumas ont montré qu'ils pouvaient créer la surprise. Rappelons qu'ils se sont imposés notamment grâce à une interception de Nicolas Gonzalez en fin de match. Reste à savoir si le Stade de France leur réussira aussi bien que le Stade Vélodrome.


Les All Blacks sont prêts

Impressionnants face à l’Irlande, les Blacks ont montré qu'ils étaient solides, notamment sur la dernière possession de 5 minutes, et 37 phases offensives du XV du Trèfle. La Nouvelle Zélande rêve d'ajouter un 4e Trophée Webb-Ellis dans sa galerie et elle semble armée pour y parvenir. Rappelons que les Pumas l'avait battue l’année dernière à Brisbane (18-25). Mais les All Blacks s'étaient vengés dans la foulée (53-3) et juste avant la Coupe du monde (12-41).


Les compos

Argentine : Mallia - Boffelli, Cinti, Chocobares, M. Carreras - (o) S. Carreras, (m) Bertranou - Kremer, Isa, Gonzalez - Lavanini, Petti - Gomez Kodela, Montoya (cap.), Gallo

Nouvelle Zélande : B. Barrett - Jordan, Ioane, J. Barrett, Telea, - (o) Mo'unga, (m) Smith - Cane (cap.), Savea, Frizell - S. Barrett, Whitelock - Lomax, Taylor, De GrootCoupe du monde de rugby 2023 - Argentine - Nouvelle-Zélande : à quelle heure et sur quelle chaîne tv regarder le match en direct ?La première demi-finale de cette Coupe du monde 2023 se déroule ce vendredi ! La fin du Mondial approche. L'Argentine va défier les All Blacks pour une place en finale.


Les Pumas vont-ils réaliser la plus grosse surprise de cette Coupe du monde ? ou bien la Nouvelle-Zélande va-t-elle une nouvelle fois asseoir sa domination ? C'est une demi-finale pour la plupart sans suspens. Après leur victoire à l'issue d''un choc de haut niveau face à l'Irlande (28-24), les All Blacks ont envoyé un message fort à leurs opposants. Peu importe l'équipe en face, Ian Foster ne prend pas de pincette. Sam Cane et Ardie Savea, les deux hommes forts des quarts-de-finale, seront de la partie pour stopper les assauts argentins.Mais il ne faut pas enterrer l'Argentine trop vite. Les hommes de Michael Cheika, outsiders de ces demies, vont donner le tout pour le tout. Il fait confiance à ses joueurs qui ont déjoué les Gallois en quart, notamment Kremer, Isa et Carreras alignés pour affronter les triples champions du monde. À quelle heure regarder le match Argentine - Nouvelle-Zélande ?

La première demi-finale au stade de France de Saint-Denis, Argentine - Nouvelle-Zélande se disputera ce vendredi 20 octobre à 21 heures. Cette rencontre sera arbitrée par Angus Gardner.


Sur quelle chaîne tv regarder le match Argentine - Nouvelle-Zélande ?

L'affrontement entre les Argentins et les Néo-zélandais sera diffusé sur TF1, seul diffuseur des demies et de la finale de la Coupe du monde de rugby 2023. La précédente demi-finale mondiale de la Nouvelle-Zélande a accouché d'un échec. D'où une vigilance accrue pour les All Blacks, avant d'affronter l'Argentine dans le dernier carré de la Coupe du monde, ce vendredi au Stade de France (21h). Les Néo-Zélandais, revigorés par leur succès contre l'Irlande (28-24), essaient de tirer des enseignements de leur passé, et d'optimiser sa dimension glorieuse. Vivre dans le présent sans occulter les erreurs du passé. Non, ce n'est pas un sujet de philosophie. C'est le numéro d'équilibriste entrepris par la Nouvelle-Zélande en cette Coupe du monde 2023. Doubles tenants du titre au départ de l'édition précédente, les All Blacks avaient chuté en demi-finale, battus 19-7 par l'Angleterre. Pas un traumatisme mais un point de vigilance, avant d'affronter l'Argentine à ce stade de la compétition. "On a tenu à ce que la discussion sur 2019 soit brève, a résumé Ian Foster. L'essentiel était de revoir ce match, ça a été fait (…) La plupart des leçons qu'on pouvait en tirer ont déjà été tirées."

Abonnez-vous à Eurosport pour regarder le meilleur du tennis

Anton Lienert-Brown y voit un ressort un peu plus puissant que son sélectionneur. "En 2019, on a beaucoup appris, a assuré jeudi celui qui avait disputé cette fameuse demie en tant que titulaire. On a de vrais leaders et ils étaient quasiment tous là. Cette défaite les motive." Entré pour le dernier quart d'heure et auteur d'un plaquage tranchant face à l'Irlande, la semaine dernière en quart de finale (28-24), le centre de 28 ans insiste sur l'approche de l'événement, plus encore que sur le match de 2019 en lui-même : "On peut se repencher sur cette semaine-là, sur ce qui n'avait pas marché, et faire en sorte que ça ne se reproduise pas." OK pour la remise en question. Mais le temps de l'introspection est terminé, appuie Foster. "Être dans l'instant présent, se contenter de faire ce que l'on a à faire, c'est le plus difficile en sport, estime-t-il. Tout le monde parle tellement du passé et de l'avenir, c'est vraiment difficile de ne pas se laisser distraire, pour donner le meilleur de soi-même." Surtout que chez les All Blacks, le poids de l'histoire est non négligeable avec, entre autres, trois titres planétaires au palmarès. Présents lors des deux dernières campagnes victorieuses (2011 et 2015), Richie McCaw et Dan Carter étaient dans le coin, cette semaine."Avant la compétition, on a fait venir un certain nombre d'anciens, et on a eu la chance de recevoir la visite de quelques-uns d'entre eux pendant la compétition. L'équipe adore ça, et moi aussi, parce que ces joueurs ont prouvé leur amour du maillot et de tout ce qu'il représente", a expliqué le coach néo-zélandais. C'est plus qu'un symbole pour la pile électrique Damian McKenzie, interrogé sur l'apport de ces légendes du jeu, et notamment de Carter : "C'est cool de les savoir pas loin. Ils nous aident, surtout nous, les buteurs." Quant à Sam Whitelock, lui aussi sacré il y a huit et douze ans de cela, il sera... titulaire, ce vendredi.

Personne ne débarque en demi-finale du Mondial délesté de toute pression. Mais s'il y a bien une nation pour qui un tel résultat ne sera jamais une finalité, c'est celle dont le maillot est frappé de la fougère argentée. Son exigence se conjugue à tous les temps. "On n'est pas venus pour battre l'Irlande. On est là pour gagner la Coupe du monde", conclut Lienert-Brown, dont l'équipe n'inspirait pas autant de crainte que d'habitude, au départ de l'épreuve. Au coup d'envoi face aux Pumas, à 21h au Stade de France, les Néo-Zélandais renoueront avec le costume de favori. Le leur. Parfois pour le pire, souvent pour le meilleur.

À propos

Bienvenue sur le groupe ! Vous pouvez entrer en contact avec...
bottom of page